Caisse enregistreuse du service

Le contribuable a le devoir de planifier la soi-disant base sur le montant fiscal. Il est important de le faire soi-même ou de demander conseil au service. La caisse enregistreuse du magasin doit être une base de données de produits préprogrammée, qui détermine notamment le nom des produits spécifiques et l'aide que l'entrepreneur utilise lors de la vente. Les sociétés effectivement citées sont également imprimées sur l’original et sur une copie du reçu fiscal.

Malheureusement, la loi n'est pas spécifiée à la fin pour éviter des difficultés aux utilisateurs de caisses enregistreuses. Beaucoup d'entre eux ne veulent pas d'une base de données très étendue sur les biens et souhaitent également éviter des problèmes avec les autorités fiscales. Le bureau des impôts peut indiquer des erreurs dans la programmation de la caisse enregistreuse, lorsque les noms des produits proposés ou de l'aide ne seront pas complètement spécifiés.

Lorsque vous introduisez des noms dans la base de données de produits, vous devez vous plaindre des capacités matérielles de votre caisse enregistreuse fiscale. Les modèles individuels de caisses enregistreuses comportent un nombre différent de caractères lisibles. Le ministre des Finances présente que toute la description du produit ou du service qu'il utilise doit être achetée pour identification. Trop de noms génériques ne répondent pas aux exigences légales pour être une caisse enregistreuse de produits.

Les problèmes de capacité de la base de données d'articles et des services de la caisse enregistreuse sont particulièrement pertinents pour les entrepreneurs qui offrent une variété de produits ou fournissent des services divers. Les bons biens et services, plus il y a de travail à programmer sur la base du marché, et plus la capacité de la base fiscale de caisse est beaucoup plus recherchée. Et comme on le sait, l’ordonnance du 14 mars 2013 relative à la caisse enregistreuse précise que "le récépissé doit contenir, entre autres, le nom du bien ou du service permettant leur identification simple". Ainsi, il s’agit en fin de compte d’éliminer les situations dans lesquelles les contribuables utiliseront les noms de numéros spécifiques de produits / services, et non les noms de produits / services individuels.

En résumé, lors de la création d’une base fiscale financière, vous devez apprendre avec quelques couleurs dans la situation actuelle et, surtout, avec les exigences légales. Leur fin notoire, le contrôle du bureau des impôts, a certainement eu les conséquences désagréables que tous les entrepreneurs voudraient éviter. Les réglementations pour les petites entreprises sont un peu moins restrictives, comme preuve pour les magasins locaux, qui ne sont pas tenus de préciser les noms des produits proposés, car ils ne sont pas tenus d'utiliser le nom rouleau de blé entier ou pain aux graines de pavot, mais simplement un rouleau taxe pour un bien donné.